Bien que l’on ne sache pas exactement depuis combien de temps, les abris en sacs de terre ont été utilisés pendant des décennies, principalement comme des instruments de refuge en temps de guerre. Les militaires ont utilisé des sacs remplis de sable pour créer des bunkers et des barrières de protection avant la Première Guerre mondiale.

Au cours du siècle dernier, d’autres constructions ont fait l’objet de recherches approfondies et commencent lentement à se faire reconnaître mondialement comme solution plausible à l’épidémie mondiale en terme de pénurie de logements.L’architecte allemand Frei Otto aurait expérimenté avec des sacs de terre, comme plus récemment Gernot Minke.

Le pionnier actuel de la technique est Nader Khalili qui a développé à l’origine le système de Superadobe en 1984 en réponse à un appel de la NASA pour des conceptions de logement pour les établissements humains futurs sur la Lune et sur Mars. Sa proposition était d’utiliser la poussière de lune pour remplir les tubes en plastique et de les accrocher ensemble à l’aide de fil barbelé.

Certains projets ont été réalisés en utilisant la technologie Superadobe pour les fondations à faible impact environnemental pour la construction en terre /paille. Ils peuvent être recouverts d’une membrane étanche pour garder la paille sèche.

En 1995, 15 abris pour réfugiés ont été construits en Iran par Nader Khalili et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en réponse aux réfugiés de la guerre du Golfe persique. Selon Khalili, le groupe de 15 dômes qui a été construit aurait pu être répété par milliers. Le gouvernement a démantelé le camp quelques années plus tard.

Depuis, la méthode Superadobe a été utilisée au Canada, au Mexique, au Brésil, au Costa Rica, au Chili, en Iran, en Inde, au Mali, en Thaïlande, ainsi qu’aux États-Unis et bien d’autres encore.