Chantier participatif

à d’Antsirabe, Madagascar

Amis de Permadomia, Luc et Hayat, un jeune couple malgache, ont fondé SPV FELANA en 2009.

Nous les avons rencontré en 2014 lors d’un séjour au pays des lémuriens. Ils n’en n’étaient alors qu’à la mise en place du potager en permaculture pour fournir la cantine de l’école.

Aujourd’hui ils veulent créer un éco-village et même une Unis-vert-cité et aider encore plus les communautés locales à valoriser leurs expériences.

de mai à août 2019

plus d’infos à spvfelana@gmail.com

Le « Service de Préparation à la Vie FELANA » travaille sur le développement socio-économique et ses actions touchent plusieurs domaines :

éducation (3 écoles accueillant des enfants issus de famille en situation difficile, un centre de formation agricole)

 santé (un dispensaire)

 appui aux initiatives locales (création, formation, et financement de fonds pour
coopératives villageoises)

 infrastructures communautaires (entretien de routes, construction de ponts, mise
en place de paratonnerres dans les villages…)

 environnement et agriculture : formation des villageois et mise en place d’un site
de permaculture

 création d’emploi : formation des mamans en artisanat issus d’objets naturels et
de récupération

UNIS – VERT – CITE … comment ?

Le projet « UNIS – VERT – CITE » est né d’une ambition de l’association à mettre en place un village solidaire, écologique et autonome. Ce projet regroupe toutes les expériences de l’association en un village. Mais avec quelque restructuration dans chaque domaine.

Quelques exemples de projets à réaliser :

– éducation :

l’école mise en place à l’UNIS-VERT-CITE ne se limite pas à la scolarisation et au programme scolaire. Elle a pour ambition de s’adapter à l’élève et non le contraire. Ce qui fait que chaque élève trouvera sa place et les critères de passage ne seront pas par niveau de classe mais selon la capacité de chacun dans chaque matière et domaine (manuel ? artistique ? intellectuel ?…)

o mise en place d’une école Montessori
o mise en place d’un Centre de Formation Agricole
o appui aux projets individuels des jeunes apprentis

– santé :

les villageois seront amenés à se sensibiliser entre eux quant aux hygiènes et aux différentes préventions contre les maladies. Le village accorde une prise en charge particulière aux mères et enfants de bas-âge.

o Suivi de croissance des enfants de bas-âge et distribution de
complément alimentaire
o Sensibilisation à l’hygiène et la santé
o Construction d’un hôpital à proximité du village

– Emploi et formation :

le travail tournera autour d’échange de services et d’une mise en valeur des talents et personnalité de chacun dans l’objectif de développement du village et de l’épanouissement de chacun. La création d’emploi au sein du village s’avère primordiale.

o Appui aux initiatives locales (artisanats, poterie…)
o Formation pour les adultes sans emploi, en priorisant les femmes et
recherche de débouchés

– Bien commun et infrastructures :

si la société malgache se repose actuellement sur les actions de l’Etat, le village, lui, fera en sorte d’agir à son niveau pour l’entretien et la mise en place des biens communs. Deux mois après sa création, les villageois ont déjà pu se mobiliser pour entretenir les routes et construire un renforcer le barrage qui arrose les rizières autours

o Ecole, infrastructures routières, marché local, hôpital…

– Energie :

l’approvisionnement se concentrera sur les énergies renouvelables

o solaire, éolien, biogaz…